“Gdeim Izik” : Des victimes sont décédées et d’autres baignent encore dans la souffrance

Des années se sont écoulées depuis les tristes actes connus médiatiquement : évènements du camp “Gdeim Izik”. Des affrontements qui ont connu une fin tragique entachée de sang et de morts.

En dépit de toutes les péripéties qui ont suivi ces événements au cours des six dernières années, nous voici à nouveau en train d’évoquer ces souffrances et ces tragédies qui ont causé la mort de 11 membres des forces l’ordre qui effectuaient simplement leur devoir professionnel, le 8 Novembre 2010 dans la région de Laâyoune.

Ce sont donc des victimes qui ont péri dans ces événements, et d’autres victimes qui sont des familles souffrant continuellement en raison de la perte de leurs proches.  Des parents, enfants et proches vivent encore une souffrance psychologique à cause de l’assassinat cruel de leurs enfants et la distorsion de leurs dépouilles.

C’est une braise qui brule encore les cœurs de ces familles et qui ne s’est pas encore éteinte. Elle ne s’éteindra que quand les criminels seront jugés pour leurs actes odieux et quand le procès sera équitable pour les victimes qui effectuaient leur devoir.

Tout en espérant que la braise qui brule les familles des martyrs s’éteindra, nous attendons une décision finale dans cette affaire qui a duré une certaine période. Ceci est une occasion pour demander à tous les Marocains de soutenir les familles des victimes et être solidaires avec elles, car ces victimes qui se sont sacrifiées pour la patrie sont aussi nos enfants.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s